Photographismes

En 1984 Jenny Ecoiffier alors qu’elle travaille au service photographique de la Bibliothèque Nationale, elle y découvre un petit stock de boites de papiers photographiques de petits formats voilés donc inexploitables.

Inspirée par les œuvres de Pollock, elle essaye alors de les transformer en des sortes de hiéroglyphes en dessinant dessus au révélateur. Les premiers tirages sont assemblés pour former de grandes pages à la typographie aléatoire, collés sur simple papier craft ou papier ordinaire d’atelier. Elle les appellera les “Photographismes”.

Par la suite elle transformera cette technique en jouant avec des surimpressions et des oxydations.

Mes mains 30x40cm